Comment associer les aliments entre eux?

Comment associer les aliments entre eux? - Claire Andreewitch

Comment associer les aliments entre eux?

Ventre ballonné ou flatulences ?

Un transit perturbé, irrégulier ou des douleurs ?

Langue chargé le matin ou mauvaise haleine ?

Fatigue après le repas ?

 

Tous cela se sont des exemples de signes d’une mauvaise digestion et assimilation de nutriments. A part l’inconfort que cela provoque, cela constitue aussi un problème pour notre santé générale.

En effet, lorsque la digestion se passe bien, le corps reçoit ce dont il a besoin et élimine ce dont il n’a plus besoin. Tout se passe alors en harmonie, pour que le corps fonctionne de façon optimale- sans maux et maladies. Il est clair qu’un aliment mal digéré ne fera pas profiter au corps de tous ces nutriments sensés nourrir les cellules. Alors quel dommage d’encombrer le corps et lui faire dépenser d’énergie sans avoir un retour derrière ? C’est le quotidien de nombreuses personnes carencées qui perdent plus qu’elles ne gagnent avec une digestion chroniquement perturbée.

Souvent des gestes simples suffissent pour améliorer la situation, et cela vaut vraiment le coup de s’y intéresser car une mauvaise digestion n’est pas à prendre à la légère comme cela influence sur le bien-être de tout l’organisme. Vous sentirez rapidement un gain d’énergie intérieur et en éclat extérieur en soulageant votre digestion.

Nous en avons déjà parlé mais cela vaut le coup de se faire une piqure de rappel concernant les associations alimentaires ! Les mélanges d’aliments que l’on fait au quotidien nous influence fortement car :

Selon la naturopathie chaque catégorie d’aliments a :

•Une durée de digestion différente

•Un lieu de digestion différent

•Besoin des conditions d’acidité/alcalinité différents

•Besoin d’enzymes digestives différents

Pour faciliter la bonne digestion, mieux vaut alors ne pas trop se mélanger les pinceaux : simplifions pour mieux digérer et mieux se nourrir. Car prenons comme exemple les fruits qui se digèrent très rapidement par rapport aux autres aliments. Si vous les mangez en fin de repas ils resteront bloqués dans l’estomac par les protéines, les féculents, etc. dont le temps de digestion est beaucoup plus lent. Ils commenceront à fermenter (dysbiose de l’intestin)… On pense se faire du bien et manger sainement avec un dessert de fruit frais alors que c’est l’inverse qui se produit. Quel gâchis de vos jolis fruits bio riches en vitamines que de les associer aux repas. Simplement le fait d’arrêter cette mauvaise habitude, peut changer beaucoup de choses pour votre confort digestif et votre santé ! En règle générale, les fruits se mangent loin des repas. Comment associer les aliments entre eux? - Claire Andreewitch

Pour soulager la digestion et booster son énergie on pense aux associations suivantes :

–Les fruits se mangent seul en dehors de repas (se mélangent bien avec des légumes sous forme de smoothie et jus par contre).

–Le melon, la pastèque et le miel, ce sont des aliments à part qui se mangent seuls, car ils ne se digèrent pas bien avec d’autres aliments (au secours la célèbre entrée melon/jambon !)

–Les légumes (surtout verts) s’associent à toutes les autres catégories d’aliments – à prendre à chaque repas donc avec protéines ou féculents, etc.

–L’amidon forts (blé, avoine, orge, seigle) s’associe avec des légumes et des protéines faibles (légumineuses, oléagineux, algues, soja)

–Les protéines fortes (viande, œuf, poisson) s’associe avec des légumes et des amidons faibles (céréales sans gluten : millet, sarrasin, quinoa etc.), boulgour, patate douce, pomme de terre)

-Certains peuvent prendre des protéines lactées (yaourt, fromage frais, laitage fermenté) avec des fruits. À voir selon vos capacités digestives…

-Ne surtout pas accumuler 2 ou plusieurs protéines ou céréales au même repas (saumon en entrée et viande ensuite ou alors pâtes + pain ou une assiette multicéréale…. Tout cela est fortement indigeste.

C’est une bonne idée de faire des repas très simples régulièrement (surtout quand le système digestif est perturbé). Ne pas mélanger les amidons et protéines par exemple, et faire des repas avec uniquement poisson/ légumes ou quinoa/légumes. Quand le système digestif est épuisé ou alors quand on sent qu’on a fait des excès, on peut volontiers faire un repas ou deux de monodiète ou alors une assiette avec max 3 ingrédients.

A la maison les combinaisons alimentaires sont bien plus faciles à suivre, et vous allez voir : très bénéfiques pour la santé et le bien-être digestif. Parfois il ne faut pas faire quelque chose de PLUS pour réguler sa santé, mais au contraire, faire MOINS. A chacun de tester, observer et adopter les gestes qui lui conviennent le mieux.

Pour des idées de recettes avec les bonnes associations alimentaires, rendez-vous sur le blog.

Love, C

Aucun commentaire n'a été publié

Poster un commentaire :

css.php