La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ?

La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ? - Claire Andreewitch

La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ?

La grossesse, ce grand miracle de la nature où l’on porte la vie en soi durant 9 mois.  9 mois durant lesquels chaque femme a la possibilité d’améliorer sa santé pour donner le meilleur à son futur enfant. Car oui, il est désormais incontestable que le bébé ressent in utero les émotions de sa maman et que l’alimentation de cette dernière aura un impact  sur la santé du futur nourrisson, maintenant et pour toute sa vie (microbiote intestinal, bon développement du cerveau, des organes vitaux, etc.).

En réalité, lorsque nous portons un enfant, chaque geste du quotidien influera sur sa santé physique, physiologique  et émotionnelle. Découvrons ensemble des gestes simples à mettre en place au quotidien au fur et à mesure des trimestres.

La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’une grossesse entraine de nombreux changements physiques,  physiologiques et émotionnels. Le corps de la femme se voit bouleversé par ces changements (prise de poids, apparition de vergetures, déséquilibre émotionnel, mal au dos…).

C’est pourquoi il est intéressant de préparer sa grossesse. Avant même la conception de l’enfant, il est important de préparer son corps à l’accueil de ce petit être qui va séjourner durant 9 mois dans notre ventre. En préparant sa grossesse, on comble les éventuelles carences, on se prépare psychologiquement aux changements de corps et de vie.

Avant la grossesse, veillez à vos apports en vitamine B9, c’est l’acide folique. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN) et des acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire ce qui explique son caractère indispensable aux cours des différentes phases de la vie. Elle est aussi essentielle au développement du système nerveux de l’embryon. Parmi tant d’autres rôles essentiels au sein de notre organisme, la vitamine B9 est nécessaire à la production de nouvelles cellules, d’où son importance dans le développement du fœtus. Une carence de cette vitamine pourrait entrainer des malformations.

Parmi les aliments recommandés, on trouve naturellement de la vitamine B9 dans le jaune d’œuf, l’échalote, les légumes à feuilles vertes (cresson, brocoli, épinard, betterave, bettes), les asperges fraiches.

La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ? - Claire AndreewitchLors du  premier trimestre, la femme enceinte  peut être sujette  aux nausées et vomissements. Les nausées sont une réponse à ces changements physiologiques, une force vitale intelligente.  Le corps s’adapte et essaye de se détoxifier de toxines accumules possiblement nocifs pour le bébé. Elles sont bien sûr aussi dues aux bouleversements hormonaux et aux carences en vitamines B6, en fer, en magnésium et en zinc. Quelles solutions naturelles s’offrent à nous pour limiter les effets de ces nausées ?

Lors de nausées à répétition, buvez des tisanes de gingembre ou de mélisse à volonté dans la journée. Ces plantes aux effets antispasmodiques atténueront les symptômes de la nausée.

Dans votre assiette maintenant, misez sur les fruits et légumes frais !  Ils vous donneront toute la vitalité nécessaire pour combattre ces nausées et rayonnez pendant ces mois de grossesse ! A la clé, un teint radieux  et une énergie retrouvée !

Agrémentez également vos plats de basilic frais ! Cette plante aromatique d’un vert envoûtant aux vertus antispasmodiques et véritable tonique digestif atténuera vos nausées.  Et puis, restez hydratée, (encore plus pendant la grossesse), et évitez évidemment tout aliment trop gras et trop lourd à digérer.

D’autres désagréments peuvent apparaitre lors des premiers mois de grossesse. Suite à la forte augmentation du taux de progestérone, la fatigue se fait ressentir et le transit est ralenti.

Pour limiter ces effets, concentrez- vous sur une alimentation riche en fibres via un apport conséquent en fruits et légumes frais. Optez pour des fruits naturellement laxatifs comme la pomme, le pruneau, le raisin, la figue).

Pensez également aux légumineuses et aux huiles végétales vierges de première pression à froid comme le lin ou l’olive, pour leurs effets légèrement laxatifs. Grace à un transit de nouveau optimal, vous vous sentirez par la même occasion moins fatiguée. Tout est lié.

Tout au long de la grossesse, pensez également à continuer ou bien intégrer une activité physique. Bien évidemment, on ne vous demande pas de courir un marathon ou de lever  100kgs sur la barre de squats, mais simplement de pratiquer des exercices doux mais toutefois réguliers. Ils permettront d’améliorer votre posture, de tonifier vos muscles (ce qui n’est pas négligeable pour porter le poids que confère une grossesse), d’éviter les crampes et les douleurs lombaires, de favoriser la circulation sanguine (= moins de complications veineuses, récurrentes durant la grossesse), d’éviter une trop grande prise de poids et de permettre une meilleure fonctionnalité du périnée après l’accouchement. De plus, l’activité physique régulière vous procurera un moment de détente et de connexion à votre corps. Un sentiment de bienveillance à l’égard de votre corps changeant émanera de vous. Vous vous sentirez plus sereine, plus apaisée et donc plus confiante pour mener à bien votre grossesse. Je vous conseille la marche, la natation, le yoga adapté a votre niveau – si vous n’avez jamais pratiqué le yoga avant on reste sur du prénatal.

La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ? - Claire AndreewitchLors du deuxième trimestre et des derniers mois de grossesse, vous serez peut-être amenée à ressentir d’autres symptômes. Pas de panique, la nature regorge de solutions pour vous sentir plus apaisée pendant ces derniers mois de grossesse.

A l’approche du terme, vous vous sentirez peut-être angoissée et votre sommeil sera perturbé.  Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens, il faut vous détendre. La lavande sera votre meilleure alliée. En infusion le soir ou à respirer en déposant 3 gouttes sur votre taie d’oreiller, cette plante aux vertus apaisantes, équilibrante du système nerveux et puissante calmante vous procurera un moment de détente et de profonde relaxation.

Enfin, privilégiez des repas légers, toujours composé d’une belle part de légumes, des céréales complètes pour le zinc et une petite portion de protéines végétales (gardez les protéines animales pour le déjeuner et/ ou petit déjeuner) . Préférer diner sans gluten qui est trop inflammatoire et soyez généreuse avec les herbes aromatiques. Leur couleur, leur goût et leur odeur rendront vos plats plus attrayants.

Les derniers mois de grossesse sont aussi signes de ballonnements. Bébé prend de la place dans votre ventre, vous avez le ventre gonflé, votre digestion est ralentie etc.…  Quelques moyens d’y remédier :

Préparez-vous des décoctions de plantes dites carminatives telles que la badiane, le cumin, le fenouil etc. Utilisez les graines de ces plantes pour vos décoctions. Elles augmentent la sécrétion des sucs digestifs et absorbent les gaz.

Et surtout, mastiquer le plus longtemps possible, n’avalez jamais avant que cela soit liquide en bouche, cela sera nécessaire pour une bonne digestion et assimilation de nutriments essentiels par la suite. Buvez de l’eau et des tisanes plutôt que du café et autres boissons que l’on a tendance à sucrer. Evitez au maximum la caféine, le gluten, les sucres raffinés et les produits laitiers (ces aliments vont tous aussi favoriser les reflux gastriques et le déséquilibre global).

Terminons les derniers mois de grossesse par ce qui est le plus récurrent pour nombre de femmes et peut-être le plus compliqué à gérer, la fatigue. Ce ne sera pas la même fatigue que vous auriez pu ressentir au premier trimestre. A l’approche du terme, le poids de la grossesse se fait ressentir, le stress de l’accouchement peut vous miner et votre rythme de vie peut devenir plus compliqué à gérer (d’autres enfants à s’occuper, le travail, les tâches du quotidien…). Comment se redynamiser pour rayonner et demeurer en état de grâce jusqu’à l’accouchement ?

Prenez soin de bien dormir ! Pour les petits tips, repensez à la lavande énoncée un peu plus haut !

Diffuser quelques gouttes d’huile essentielle de citron dans votre intérieur. Le citron dynamise l’organisme ; vous pouvez aussi boire du jus de citron frais dès le matin dans une eau tiède pour revitaliser votre corps après une belle nuit de sommeil.

Enfin, je vous conseille bien sûr de penser aux super aliments si précieux pour notre vitalité et notamment pendant la grossesse. Ce n’est pas évident de se retrouver parmi les cures proposées sur le marché mais celles de pollen frais et de spiruline par exemple, sont idéales pendant la grossesse :  deux cures puissants fortifiantes et revitalisantes ! Vous pouvez d’ailleurs les commencer dès le début de la grossesse pour assurer un bon taux de nutriments essentiels et ainsi éviter les carences. Privilégiez ce genre de complémentation plutôt que les compléments allopathiques, ils sont plus perturbants qu’autre chose pour l’organisme (surcharge pour le foie, acidifiants…)

Dans cet article, il ne s’agit pas de vous effrayer sur ce que la grossesse modifie dans votre organisme, mais plutôt de mettre en lumière les possibilités d’action bienveillante que vous pouvez mettre en place pour vous et votre bébé !

Globalement, retenez qu’une alimentation riche en micronutriments (alimentation anti-inflammatoire) et pauvre en calories « vides » (l’alimentation pro-inflammatoire avec beaucoup de produits raffinés) est la base pour un bébé en bonne santé et une grossesse en forme.

Voici quelques geste clés :La grossesse au cours des trimestres : Que faire pour la vivre le plus sereinement possible ? - Claire Andreewitch

Pensez à consommer des protéines de bonne qualité (toujours bio et surtout du poisson et volaille), insister un peu plus sur celles-ci au 2ème trimestre : elles participent à la synthèse des tissus (muscles, peau) et à l’élaboration du système immunitaire.

Ensuite les bonnes graisses, notamment les Oméga-3, tout au long de la grossesse sont indispensables : elles participent à la beauté et la souplesse de la peau, et au développement du système nerveux.

Une belle diversité d’aliments pour un microbiote fort et ainsi pour un corps en bonne santé.

Beaucoup de fruits et légumes au quotidien (locaux, de saison et bio), pour un maximum d’antioxydants et de vitamines. You’ll be a glowy mum !

Assurez-vous d’avoir un apport suffisant en vitamines B, D, iode, fer, oméga-3, magnésium et zinc, et vous serez au top.

J’espère que ce petit guide vous donnera des conseils précieux pour bien vivre votre grossesse et préparer l’accouchement et le post partum au mieux.

Prenez soin de vous

Love, C

Aucun commentaire n'a été publié

Poster un commentaire :

css.php